Pour celles et ceux qui ont pris la décision de changer leur alimentation pour améliorer leur santé ou perdre du poids, certaines situations viennent les challenger au quotidien. Puisque nous approchons de la Saint Valentin, j’ai souhaité aborder le thème des repas avec le(la) conjoint(e). Voici donc ma liste de conseils pour aborder ces situations délicates.

Utiliser une assiette plus petite pour limiter les quantités

Si vous êtes une femme et que vous avez un mari, vous savez que les hommes mangent généralement bien plus que vous. C’est parfois impressionnant les quantités de nourriture qu’il leur faut pour être rassasié. Au moment de se servir, on peut avoir tendance à remplir son assiette autant que son partenaire, alors si les quantités sont trop importantes, on peut vite trop manger et prendre du poids. Pour limiter ce phénomène, pour mon cas personnel, j’ai acheté une assiette plus petite, juste un peu plus grande qu’une assiette à dessert. Ca m’aide beaucoup à gérer les quantités. Inconsciemment c’est plus acceptable pour notre mental. Si on prend de petites quantités dans une grande assiette et qu’elle est donc à moitié vide, à côté de celle du conjoint, c’est frustrant. Alors que si elle est plus petite, elle sera remplie avec la petite quantité dont vous avez besoin. Pas de prise de poids et pas de frustration.

Manger différemment

Je sais que ce n’est pas une révélation mais si votre conjoint(e) mange différemment et bien qu’il mange différemment ! Si vous cuisinez, prévoyez des mets différents. Et si c’est votre partenaire qui cuisine pourquoi ne pas réduire votre portion du plat et compléter avec de la salade, des crudités ou une portion de légumes cuits ?

Faire placards séparés

Mon chéri a un métier physique et mange beaucoup de gâteaux qui ne sont pas forcément très sains. Alors à chaque fois que j’ouvrais les placards je me retrouvais le nez dessus. Pour remédier à cette situation je vous conseille de faire placard séparé. Chacun le sien, comme ça vous ne serez pas tenté à la vue de ses cochonneries. Au fait, ça marche aussi avec les goûters des enfants. Et si comme moi votre cuisine est trop petite pour que chacun ait son placard, optez pour une grande boîte opaque. J’ai mis tous les gâteaux de mon chéri dans une très grande boîte que j’ai eu lors de l’achat d’un Panettone pour info ;).

Vous avez seulement besoin d’attention

Beaucoup de mes clientes m’ont confié ne pas pouvoir laisser leur conjoint manger seul : “s’il mange, je mange quelque chose avec lui, je n’aime pas le voir manger seul”. C’est une situation qui m’arrive également, mais j’ai pris conscience qu’il s’agit seulement d’un besoin d’attention. Quand on ne se voit pas de la journée, le repas est le moment de partage. Alors si votre partenaire mange après vous ou se fait un en-cas, vous aurez peut-être envie de vous mettre à table également. Vous avez seulement besoin de passer du temps avec lui(elle). Souvent un câlin, un baiser peut combler cela. Le principal est d’en prendre conscience.

Attention à la gourmandise

Votre partenaire grignote souvent ? Le paquet de gâteau vous fait de l’oeil et vous finissez par craquer ? Si votre problème est la gourmandise il est d’abord important d’en prendre conscience. Ensuite, il faut comprendre que l’on n’est pas gourmand sans raison. Peut-être avez-vous besoin de vous faire plaisir parce que votre situation de vie actuelle vous frustre ? Peut-être êtes-vous toujours influencé par l’extérieur, même dans d’autres domaines de votre vie ?

Il sera intéressant pour vous de travailler sur votre psychologie pour comprendre ce qui vous pousse au craquage.

En attendant, demandez à votre partenaire de se servir la quantité nécessaire puis de ranger le paquet de gâteau, la tablette de chocolat, la bouteille de coca, etc.

Vous souhaitez travailler sur votre psychologie alimentaire ?

Pin It on Pinterest